Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
A la Une
 

L’Assemblée Nationale a définitivement adopté la loi d’orientation des mobilités le 19 novembre 2019

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 novembre 2019
Cette loi apporte des réponses pour les mobilités du
quotidien et pour faire face aux urgences environnementales.

  (nouvelle fenetre) Pourquoi une loi sur les mobilités ?

Les transports sont essentiels dans notre vie quotidienne : pour se former, aller au travail ou retrouver un emploi, se soigner… Le droit à la mobilité est au cœur de la promesse républicaine.

Mais aujourd’hui, la politique des transports n’est plus adaptée aux réalités du pays, aux besoins et aux attentes des citoyens, notamment ceux les plus éloignés des grandes métropoles :

  • Le manque de moyens de transports dans de nombreux territoires crée un sentiment d’injustice et une forme d’assignation à résidence. Aujourd’hui, ce sont aussi des millions de nos concitoyens qui n’ont pas d’autre solution pour se déplacer que l’utilisation individuelle de leur voiture. Cette dépendance pèse sur le pouvoir d’achat.
  • L’urgence environnementale et climatique appelle à se déplacer différemment.
  • Les investissements ont été trop concentrés sur les grands projets, notamment de TGV, au détriment des besoins du quotidien.
  • Les transports vivent aussi une révolution de l’innovation et des pratiques : de nombreuses offres nouvelles se développent et sont autant de solutions qui apparaissent.

Il faut y répondre par une transformation profonde de notre politique pour les mobilités. Après la réforme du système ferroviaire portée en 2018, la Loi Mobilités en constitue le second volet.

Pour en savoir plus

En Nouvelle-Aquitaine, une rencontre des acteurs régionaux est organisée le 3 décembre 2019 à Jonzac. Les échanges porteront sur la question : Quelles solutions pour les territoires peu denses en Nouvelle-Aquitaine ?

Pour en savoir plus