Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Déplacements, infrastructures, transports

Limoges accueille un séminaire sur les fraudes dans les transports routiers

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 juin 2018
Les agents du site de Limoges de la Direction régionale de l’Environnement, de l’aménagement et du logement Nouvelle-Aquitaine ont reçu, du 3 au 8 juin, des contrôleurs des transports routiers de six pays membres d’Euro-Contrôle-Route1, dans le cadre d’un séminaire sur les formes de fraudes les plus pratiquées à l’heure actuelle par les routiers européens.

Euro Contrôle Route2 (ECR) est un accord de coopération entre les organismes européens de contrôle des transports routiers qui travaillent ensemble pour un secteur du transport routier sûr, équitable, socialement et écologiquement durable.

ECR développe son action dans quatre directions :

  • l’organisation de contrôles transfrontaliers coordonnés ;
  • la formation des agents de contrôle ;
  • l’harmonisation des pratiques de contrôle ;
  • la création d’une doctrine sur les règlements européens et les différents textes.

C’est la quatrième année que ce type de session est organisé en région Nouvelle-Aquitaine.

Les thèmes principaux développés au cours de cette semaine ont été la fraude au tachygraphe et la fraude à l’ADBlue.
1) La fraude au tachygraphe porte sur l’appareil de contrôle des temps de conduite et de repos des chauffeurs de poids lourds et d’autocars. Cet appareil est couramment appelé « mouchard ». Bien que ce dispositif ait évolué notablement depuis 20063, pour résister aux attaques de fraudeurs, il fait encore l’objet de nombreuses falsifications.
Les plus basiques sont : la simple utilisation d’un aimant pour leurrer le dispositif ; l’emploi, par le conducteur, d’une carte tachygraphique qui n’est pas la sienne ; ou encore, la conduite sans même utiliser de carte.
Les plus sophistiquées peuvent être : le montage d’un deuxième capteur de mouvement4 ; la modification du capteur y compris par l’adjonction ou le remplacement de puces électroniques ; modification du software du tachygraphe pour pouvoir enregistrer à la demande des temps de repos alors que le conducteur est en action de conduite.

2) La fraude à l’ADblue porte elle, sur le système de dépollution des véhicules. Pour respecter les normes européennes de pollution de plus en plus strictes, les véhicules diesel sont équipés depuis 2006 d’un dispositif destiné à baisser le taux de rejet des oxydes d’azote5.
Des transporteurs peu scrupuleux ont trouvé ingénieux et financièrement rentable de contourner le système sans que les capacités des véhicules n’en soient altérées. Des appareils appelés émulateurs Adblue achetés pour quelques dizaines d’€uros sur Internet permettent de leurrer le dispositif anti-pollution du véhicule qui peut alors être utilisé sans Adblue ; mais qui polluera comme un véhicule ancien.

Au cours de la semaine, les débats entre les contrôleurs européens, à la suite de présentations faites par les représentants de plusieurs États ont été riches et fournis. Ils ont permis d’échanger sur les différents procédés de fraudes actuellement pratiqués et les méthodes pour les découvrir.

Deux contrôles organisés sur l’Autoroute A20 et la RN 141 en Haute-Vienne, avec la collaboration de l’Escadron Départemental de Sécurité Routière de la Haute-Vienne, ont été l’occasion de mettre en pratique les différentes techniques utilisées pour contrer les fraudeurs.
Il a ainsi été constaté un cas d’utilisation d’un aimant sur le tachygraphe et deux concernant le dispositif de dépollution. Ces cas ont confirmé que la fraude est une réalité et que la lutte contre les tricheurs doit être une priorité au niveau européen.
Cette manifestation a permis également de nouer des contacts fructueux entre les contrôleurs des différents États.

Alice-Anne Médard directrice de la DREAL Nouvelle-Aquitaine et Paul Weick représentant la DGITM (direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) sont venus assister à l’opération de contrôle sur la N 141 et clôturer les travaux du séminaire.

La France qui dirige ECR jusqu’à la fin du mois de juin transmettra la présidence à l’Autriche qui aura en charge d’assurer l’évolution nécessaire de cet organisme pour l’adapter au contexte international et à l’arrivée de nouveaux pays membres.



1. Étaient représentés, l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la Hongrie, les Pays-Bas et la Pologne.
2. Quinze États de l’UE sont membres ou observateurs de l’ECR : l’Allemagne, l’Autriche , la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, l’Espagne, la France, la Hongrie, l’Irlande, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Pologne, la République Tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni et la Slovénie.
3. Les camions et autocars immatriculés pour la première fois depuis mai 2006 doivent être équipés d’un tachygraphe numérique enregistrant les données du conducteur sur une carte à puce qui lui est propre.
4. Le capteur de mouvement est la pièce qui, solidaire de la boîte à vitesses, remonte à l’appareil de contrôle, les données sur le véhicule : arrêt ou mouvement et permet au tachygraphe de connaître la vitesse du véhicule et le temps pendant lequel il est conduit.
5. Au sein d’un catalyseur SCR, l’AdBlue subit une hydrolyse qui restitue ses éléments d’origine, ammoniac et dioxyde de carbone. Les gaz d’échappement, préalablement oxydés réagissent à ces deux molécules lors d’une réduction sélective puis d’une oxydation et s’y combinent pour former de l’azote et de l’eau.

  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    © DREAL Nouvelle-Aquitaine
     
    Informations : [Extension : png] [Format : 474 X 308] [Taille : 309 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    © DREAL Nouvelle-Aquitaine
     
    Informations : [Extension : png] [Format : 794 X 451] [Taille : 859.2 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    © DREAL Nouvelle-Aquitaine
     
    Informations : [Extension : png] [Format : 810 X 456] [Taille : 720.1 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    © DREAL Nouvelle-Aquitaine
     
    Informations : [Extension : png] [Format : 468 X 315] [Taille : 334.7 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    © DREAL Nouvelle-Aquitaine
     
    Informations : [Extension : png] [Format : 471 X 310] [Taille : 313.7 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)