Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Patrimoine naturel

Qu’est-ce que le Conseil scientifique de l’estuaire de la Gironde (CSEG) ?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 4 novembre 2016 (modifié le 7 janvier 2020)

La loi du 4 juillet 2008 portant réforme portuaire prévoit la création d’un conseil scientifique d’estuaire pour les 3 grands estuaires du territoire : les estuaires de la Seine, de la Loire et de la Gironde.
L’article 3 du décret du 19 janvier 2009 porte sur la composition, le fonctionnement et les domaines de compétences des conseils scientifiques d’estuaires.

Domaines de compétence :

Il est compétent sur l’ensemble des questions relatives à la préservation de l’estuaire, à sa gestion, à l’aménagement de ses milieux naturels, ainsi qu’aux activités et travaux susceptibles d’avoir un impact sur ces milieux.

Il peut faire des recommandations sur toute question relative aux milieux naturels de l’estuaire et à son fonctionnement.

Il peut établir un référentiel méthodologique pour préciser le cadre de ces interventions.

Il est saisi pour avis par le directoire du grand port maritime des parties du projet stratégique relatives à la gestion et à la préservation des espaces naturels de sa circonscription, ainsi que des projets de programmes d’aménagement et de travaux pouvant affecter ou concerner ces espaces naturels.

Il peut être saisi par le Préfet de région pour donner un avis sur des programmes d‘aménagement, des travaux ou des mesures de gestion susceptibles d’avoir un impact sur le fonctionnement des écosystèmes estuariens.

Le Conseil scientifique de l’estuaire de la Gironde (CSEG)

Le Conseil scientifique de l’estuaire de la Gironde intervient sur l’ensemble des questions relatives à la préservation de l’estuaire de la Gironde, à sa gestion, à l’aménagement de ses milieux naturels, ainsi qu’aux activités et travaux susceptibles d’avoir un impact sur ces milieux.

Il est compétent sur l’écosystème estuarien, entendu au sens large c’est à dire non limité à la masse d’eau principale, mais incluant plus largement des problématiques de gestion des milieux naturels à l’échelle de l’entité géographique et paysagère de l’estuaire.

Les limites géographiques de ses travaux soient fixées :

  • à l’amont, y compris sur les affluents : la limite de l’estuaire dynamique (marée dynamique),
  • à l’aval : la zone du panache estuarien,
  • latéralement : les biotopes associés (zones connexes, zones humides).

La composition du Conseil scientifique a été définie par arrêté préfectoral en date du 05/03/2009.

Les membres, au nombre de 20, sont désignés par le Préfet de la région Aquitaine en raison de leurs compétences scientifiques pour une durée de 5 ans, renouvelable. Le président du CSEG est M. Benoît SAUTOUR professeur à l’Université de Bordeaux 1.

Le CSEG regroupe des personnalités des organismes suivants :

  • L’Université de Bordeaux
  • L’Université de La Rochelle
  • L’Université de Poitiers
  • L’ENS Paris
  • Le Conservatoire botanique national sud Atlantique (CBNSA)
  • L’IRSTEA de Bordeaux
  • L’IFREMER
  • La Ligue de Protection des Oiseaux
  • L’Agence de l’eau Adour-Garonne
  • L’ENSA de Rennes
  • Le BRGM
  • Le Groupement d’Intérêt Public (GIP) Estuaire de la Loire
  • Le Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres