Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Actualités
 

22 mars 2021 - Journée mondiale de l’eau

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 mars 2021

« La place de l’eau dans nos sociétés et comment la protéger »

La Journée mondiale de l’eau a lieu le 22 mars de chaque année depuis 1993, c’est une célébration des Nations Unies.

Cette journée met l’accent sur l’importance de l’eau douce. Elle sensibilise à la situation des 2,2 milliards de personnes qui vivent sans accès à de l’eau salubre.

Il s’agit de prendre des mesures pour lutter contre la crise mondiale de l’eau et de soutenir l’objectif de développement durable 6 : eau propre et assainissement pour tous d’ici à 2030.

L’eau a une valeur incalculable et complexe que ce soit pour notre foyer, notre culture, notre santé, notre éducation, notre économie ou l’intégrité de notre environnement naturel. Si nous négligeons ne serait-ce que l’un de ces aspects, nous risquons de mal gérer cette ressource limitée irremplaçable.

La région Nouvelle-Aquitaine inscrit son territoire dans deux grands bassins hydrographiques :

  • 29% en Loire-Bretagne
  • 71% en Adour-Garonne.

Le réseau hydrographique de la région est dense et diversifié, avec la présence de différents types de ressource en eau (cours d’eau, nappes, étangs, zones humides,…).
Malgré leurs diversités, ces ressources sont soumises à des pressions et sollicitations variables selon l’occupation du territoire.

La Nouvelle-Aquitaine se caractérise aussi par une faiblesse chronique des débits d’étiage estivaux à laquelle s’ajoutent les prélèvements pour l’irrigation, concentrés pendant la période critique.

Ceci justifie une vigilance particulière pour prévenir les crises liées aux sécheresses, ou les gérer au mieux pour satisfaire les besoins essentiels liés à la santé, à la salubrité publique, à la sécurité civile, à l’alimentation potable, ainsi qu’au fonctionnement des milieux aquatiques.

Les politiques mises en œuvre pour une gestion quantitative durable de la ressource en eau doivent aujourd’hui intégrer la problématique du réchauffement climatique.

La qualité des eaux est par ailleurs influencée par des dégradations d’origine ponctuelle (urbaine, industrielle,…), ou diffuse.

A ce titre, le constat peut être fait d’une dégradation assez généralisée de la qualité des cours d’eau par les produits phytosanitaires, notamment sur les secteurs concernés par la quasi-monoculture (vigne, arboriculture, maïs), ou en zone péri-urbaine.

La convention eau 2020-2021, signée le 12 octobre 2020, fixe des objectifs stratégiques et leurs modalités opérationnelles. Elle assure une plus grande lisibilité de l’action publique en matière de préservation de la ressource en eau et des milieux aquatiques à l’échelle régionale.

Cette convention fera l’objet d’une évaluation en vue de sa reconduction, à la fin 2021.

En savoir plus sur l’eau sur le site du Ministère de la Transition Écologique.

L’eau, l’or bleu du XXIe siècle !

© Thierry Degen - DREAL Nouvelle-Aquitaine