Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Actualités
 

Contenu

La DREAL Nouvelle-Aquitaine au cœur du dispositif de gestion de crise lors des tempêtes LEIV et Marcel (3-5 février 2017)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 8 février 2017 (modifié le 31 mars 2017)

Plusieurs tempêtes ont touché la France en fin de semaine dernière. Notre région a été impactée par le passage de LEIV et de Marcel sur la frange littorale et dans les terres.

Très concrètement, cela s’est traduit par des vents allant jusqu’à 147 km/h sur les côtes atlantiques.
Face à de tels évènements, le professionnalisme de la délégation zonale de défense et de sécurité (DZDS) et des cadres d’astreinte de la DREAL Nouvelle-Aquitaine était de rigueur.
La DREAL a prêté main forte à l’équipe interministérielle d’astreinte et joué la complémentarité de l’action pour gérer au mieux la crise.

Lors de la préparation amont, les Unités Départementales concernées ont assuré une veille des sites SEVESO.
Pendant la crise, toutes les 2 heures, les cadres d’astreinte ont fait remonter des points d’état des lieux sur les domaines maritime, routier, ferré ainsi que sur l’alimentation des foyers en électricité. La DREAL a renforcé le Centre Opérationnel Zonal (COZ) et a contribué activement au poste de commandement routier zonal (PCRZ) pendant la nuit du vendredi 3 au samedi 4 février.

Pour gérer la crise, la DREAL a coopéré avec de nombreux partenaires : Grand Port de Bordeaux, SNCF, ENEDIS, RTE, DDT-M, Préfets, gestionnaires routiers et aéroports.

Cet épisode de tempête a été l’occasion de tester en situation réelle la mobilisation des astreintes de la DREAL : astreinte direction, zonale, départementales Nord et Sud, routière zonale et astreinte des Unités Départementales concernées (littorales et Charente). Le test a également porté sur une gestion de crise avec relève.
5 agents de la Délégation Zonale de Défense et de Sécurité (DZDS) ont été au cœur de l’action pendant 67 heures. Leur mobilisation a été sans faille, le volontariat spontané a même dépassé les nécessités de service.

De nombreuses mesures ont été prises face au danger pour protéger les biens et les personnes.
Les tempêtes ont provoqué des coupures d’électricité pour 210 000 foyers, la fermeture de certains ponts, des interruptions locales du réseau de téléphonie et un mode dégradé de la circulation ferrée.
Les répercutions pour l’activité économique ont porté sur le stockage des poids lourds, un arrêt du trafic maritime et parfois routier et l’interdiction des marchés.

Cet épisode montre de manière très concrète l’impact de la DREAL dans le quotidien des citoyens.

(Cliquez sur la photo pour l’agrandir)

Tempête sur le littoral atlantique - © Thierry Degen DREAL Nouvelle-Aquitaine

Pied de page

Site mis à jour le 23 juin 2017
Plan du siteSaisir les services de l’ÉtatInfos éditeurs et mentions légalesLien cassé | Authentification |Flux RSS