Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Actualités
 

La DREAL Nouvelle-Aquitaine, un partenaire technique et scientifique

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 2 mai 2019

La division prévision des crues Gironde-Adour-Dordogne (DPC GAD) du service des risques naturels et hydrauliques (SRNH) participe au rayonnement scientifique de la DREAL en contribuant à différents travaux.

© Thierry Degen - DREAL Nouvelle-Aquitaine Six articles rédigés par la DPC GAD ont été retenus, lors de congrès, par le comité scientifique de la Société Hydrotechnique de France (SHF). La SHF est la société savante francophone active, en particulier, dans le domaine de la recherche scientifique et technique en hydrologie et en hydraulique. Le dernier article en date « Peyrehorade : outils opérationnels pour un secteur sous influence fluvio-maritime » va être publié en 2019 dans son journal « La Houille Blanche, Revue internationale de l’Eau ». Cette revue est référencée, notamment, par l’Institude for Scientific Information (I.S.I), Scopus et le CNRS. Tous les articles présentés dans cette revue sont sélectionnés par un comité de lecture, ce qui leur confère un haut niveau scientifique.


Par ailleurs, la DPC GAD contribue à deux projets universitaires. Dans le cadre du programme de financement européen « Interreg-Sudoe » en cours d’élaboration, un premier projet porte sur les crues rapides liées à des épisodes climatiques violents. Son objectif : prédire en fonction des pluies annoncées les inondations et les dégâts associés. La DPC GAD, en tant que partenaire associé, fournit des données à un groupement de chercheurs français, espagnols et portugais.

Le second projet « BIGCEES » est, lui, porté par l’université de Pau. Il vise à créer une base de données importante sur le changement climatique avec une approche pluridisciplinaire (trait de côté, urbanisme, biodiversité,…). Son objectif : comprendre et prédire l’impact des changements climatiques sur l’environnement et les ressources naturelles.

Pour la DPC GAD, ces partenariats permettent d’intégrer les équipes de recherches ; de disposer de nouvelles approches, de nouvelles bases de données ou encore de nouveaux outils pour réaliser la prévision des crues ; mais aussi d’orienter les thèmes étudiés.

Articles retenus par la SHF :