Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Prévention des risques
 

La Vienne Limousine

Ce secteur peut être délimité comme correspondant approximativement à la zone d’altitude supérieure à 200 m et aux terrains métamorphiques. Il est caractérisé par un écoulement torrentiel et un réseau hydrographique dense. C’est dans ce secteur que se forment les crues.

La partie située en amont de Limoges comprend de nombreux affluents pouvant avoir un débit important et qui sont équipés pour la plupart de barrages EDF. Ces barrages ont une forte capacité de stockage, notamment celui de Vassivière sur la Maulde qui par système de dérivation reçoit de l’eau venant d’autres bassins versants. La majorité des crues fait suite à de longs épisodes pluvieux. La partie en aval de Limoges est fortement influencée par la Briance, affluent situé en amont d’Aixe-sur-Vienne. Lors de fortes précipitations, cet affluent peut amener plus de débit que la Vienne amont et ainsi créer une crue à lui seul. Ainsi, il arrive fréquemment que la Vienne soit en crue à partir de cette confluence sans qu’elle le soit en amont. La montée des eaux sur la Vienne limousine peut être rapide lors de fortes précipitations. A partir d’Aixe-sur-Vienne, la crue se déroule par propagation sur l’ensemble du tronçon, les affluents (Gorre, Goire, Issoire, …) ne prenant qu’une modeste part à la crue.

Le linéaire situé en amont de Limoges ne bénéficie pas d’une vigilance de crue de la part du SPC Vienne-Charente-Atlantique. La commune de Saint-Léonard-de-Noblat située en aval immédiat des confluences avec la Maulde et la Combade est la plus impactée, mais tout en restant limitée à quelques bâtiments inondés et routes coupées et elle fait l’objet d’une convention locale entre le SPC, la ville de Saint-Léonard-de-Noblat et la Préfecture de la Haute-Vienne. Le linéaire de la Vienne bénéficiant d’une annonce de crue est plutôt faiblement urbanisé. Les enjeux se concentrent alors sur quelques communes. Tout d’abord en Haute-Vienne, Limoges pour une crue vraiment exceptionnelle et Aixe-sur-Vienne du fait de la confluence entre la Vienne et la Briance aux réactions rapides, sont les deux enjeux principaux auxquelles il faut ajouter la commune de Saillat-sur-Vienne. Les villes suivantes, touchées de manière significative par les crues, sont Chabanais, Exideuil-sur-Vienne et Confolens en Charente. Chacune de ces communes peut avoir son centre-ville inondé ainsi que les accès à différents ponts coupés. Pour une crue exceptionnelle, les courants peuvent être dangereux en lit majeur, notamment à Chabanais.

La crue de référence est celle du 29 mars 1913 où l’on a atteint 4,12 m à Aixe-sur-vienne. Il faut également noter que des archives font référence à une crue d’octobre 1896 où la Vienne aurait atteint 4,60 m.

Les cartes des tronçons Vigicrues

La Vienne Limousine

Les stations affichées dans Vigicrues

Eymoutiers (Vienne)
Saint-Priest-Taurion (Vienne)
Limoges (Pont-Neuf) (Vienne)
Aixe (Vienne)
Etagnac [Pont de Pilas] (Vienne)
Confolens (Vienne)
Roziers-St-Georges (Combade)
Peyrat-le-Château (Maulde)
Pontarion (Taurion)
St-Priest-Taurion [Le Chauvan] (Taurion)
Condat-sur-Vienne (Chambon-Veyrinas) (Briance)