Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Connaissance et analyse des territoires
 

Mobilité et logement

 
 

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 décembre 2018 (modifié le 21 janvier 2019)

  (nouvelle fenetre)
. Parc locatif : un rôle majeur dans les trajectoires résidentielles - étude réalisée en partenariat entre la DREAL et l’INSEE

La mobilité résidentielle en Nouvelle-Aquitaine décroît avec l’âge, modulée tout au long du cycle de vie par les transitions familiales, l’accès à la propriété ou la recherche d’emploi.


Les déménagements dépendent également du niveau de vie des ménages, et la contrainte des revenus s’exerce pour tous les changements de statut résidentiel.

L’accès à la propriété reste à la fois tributaire des tensions foncières et du niveau de vie des acquéreurs. Ainsi, ces derniers se répartissent différemment d’une aire urbaine à l’autre.

Le parc locatif libre concerne, à tout âge, pas moins de 40% des déménagements. Plus souple d’accès, il constitue fréquemment une alternative dans la mobilité résidentielle, particulièrement pour les jeunes quittant le domicile familial.