Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Prévention des risques
 

Nanomatériaux

Les substances à l’état nanoparticulaire sont des nanomatériaux (matériaux à l’échelle du milliardième de mètre) sous forme de particules ayant au moins une dimension de l’ordre du nanomètre. Elles ont été développées et mises sur le marché pour des propriétés techniques nouvelles, liées à leur taille, leur structure ou encore leur surface spécifique (rapport surface/poids ou surface/volume).
Ces matériaux sont susceptibles de lever certains verrous technologiques dans des domaines aussi stratégiques que la santé, l’énergie, l’environnement, les technologies de l’information et de la communication et les transports. Les nanomatériaux apparaissent donc comme un enjeu économique et sociétal majeur.

Cependant, le caractère récent de leur développement conduit à une méconnaissance des risques éventuels de ces substances pour l’Homme et pour l’environnement.

Ainsi, il a été reconnu qu’une substance à l’état nanoparticulaire pouvait présenter un profil de danger différent de celui qu’on observe pour la même substance dans sa forme non nanoparticulaire, comme, dans certains cas, la capacité à traverser des barrières biologiques, à persister dans l’environnement ou à s’accumuler dans les organismes.

Le ministère a publié un guide sur les meilleures techniques à envisager : Meilleures techniques à envisager pour la mise en oeuvre des nanos (format pdf - 5 Mo - 31/05/2017)

Pour plus d’informations : site du ministère