Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Aménagement Habitat Construction Sites Paysages
 

Plomb

 
 

Le plomb

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 mars 2016

Majoritairement, l’intoxication des enfants provient des peintures à la céruse (hydrocarbonate de plomb) couramment employées dans l’habitat jusqu’en 1949, pour leur résistance à l’humidité et aux moisissures, ainsi que pour leur longévité. On les retrouve sur différents supports tel que le plâtre, le fer et le bois.

Bien que souvent recouvertes par d’autres revêtements (peintures, papier peint) ne contenant pas de plomb, ces peintures peuvent, en cas de dégradation du support, se disséminer dans un logement, sous forme d’écailles ou de poussières. Les jeunes enfants, du fait de leur comportement naturel (marche à quatre pattes, jeux au sol, doigts et objets portés à la bouche…) peuvent ingérer volontairement ou involontairement ces particules de plomb.

L’intoxication peut également survenir pour les occupants lors de l’exécution de travaux sans précaution suffisante (libération de poussière de plomb en grande quantité, nettoyage trop sommaire…).

Page de garde de la brochure Le plomb dans les peintures - Quelles obligations pour les propriétaires ? - Septembre 2011 (format pdf - 2.8 Mo - 29/03/2016)