Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Transition énergétique Changement climatique

S3REnR ex-Aquitaine (Dordogne, Gironde, Landes, Lot et Garonne, Pyrénées-Atlantique)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 février 2019

1ère de couverture du S3REnR Le Préfet de la Région Aquitaine a signé le 15 avril 2015 l’arrêté portant approbation du schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables de l’ex-région Aquitaine.

Le S3REnR détermine les conditions d’accueil des énergies renouvelables à l’horizon 2020 par le réseau électrique et définit le renforcement de ce réseau pour permettre l’injection de la production d’électricité à partir de sources d’énergie renouvelable, selon les objectifs définis par le Schéma Régional Climat Air Énergie.

Il a été élaboré par le gestionnaire du réseau de transport d’électricité (RTE), en collaboration avec le gestionnaire de réseau de distribution Enedis, la DREAL Aquitaine et le Conseil Régional. Les organisations professionnelles de producteur d’électricité ont été associées aux travaux d’élaboration du schéma.

Le S3REnR a été publié aux recueils des actes administratifs de la préfecture de la région Aquitaine en avril 2015.

Chiffres clés du S3REnR

Ce S3REnR permet d’accueillir 1 020 MW de production d’énergies renouvelables (EnR).

Il propose la création de près de 500 MW de capacités nouvelles (400 MW par la création de réseau, 100 MW par le renforcement de réseau), s’ajoutant aux 520 MW déjà existantes ou déjà engagées (480 MW existantes et 40 MW créées par l’état initial). Il permet d’accompagner la dynamique régionale de développement des énergies renouvelables définie dans le SRCAE à l’horizon 2020.

Au-delà des projets participants à l’accueil d’énergies renouvelables déjà engagés et à réaliser par RTE et Enedis en Aquitaine dans les prochaines années pour un montant total respectif de 20,8 M€ et 46,5 M€, ce sont ainsi 28,6 M€ de nouveaux investissements qui sont définis dans ce S3REnR :

  • 4,9 M€ sur le réseau public de transport, dont 2,9 M€ à la charge des producteurs
  • 23,7 M€ sur le réseau public de distribution géré par EnedisRDF, dont 20,9 M€ à la charge des producteurs.



Le S3REnR permet l’accueil des énergies renouvelables en tenant compte des objectifs quantitatifs du SRCAE et de ses orientations notamment celle favorisant le développement des énergies renouvelables proche des centres de consommation.

La capacité d’accueil du schéma est de 1 020 MW comprenant :

  • les 643 MW de capacité réservée par poste,
  • les 190 MW localisés de façon à pouvoir accueillir les productions de puissance inférieure à 100 kVA,
    qui correspondent aux 833 MW de volume de production d’énergies renouvelables restant à raccorder pour atteindre les objectifs fixés par le SRCAE,
    auxquels s’ajoutent :
  • les 155 MW de capacité supplémentaire dégagée par les créations d’ouvrage,
  • ainsi que 32 MW ajoutés de façon à garantir la capacité d’accueil du schéma à la valeur annoncée lors de son dépôt, après prise en compte des évolutions de la file d’attente, conformément aux dispositions du §4.1 du chapitre 2.5 de la documentation technique de référence de RTE.



Les 1 020 MW sont donc supérieurs aux stricts objectifs du SRCAE, compte-tenu de l’affectation totale aux énergies renouvelables des capacités créées.

Pour 1 020 MW à accueillir, la quote-part s’établit à 23,37 k€/MW (montant applicable en décembre 2014, actualisé chaque année, soit 23,63 k€/MW au 01/02/2019).


Télécharger :