Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Déplacements, infrastructures, transports
 

Trains d’Equilibre du Territoire

Depuis 2011, l’État est autorité organisatrice des transports pour les TET : Trains d’équilibre du territoire. Un service spécifique de la DGITM a pris en charge cette mission et a sollicité les DREAL pour effectuer un appui territorial en région sur le suivi de la réalisation de l’offre de transport, le relais de l’AO TET au niveau régional et la préparation des évolutions de desserte.

Initialement composé de 25 lignes de jour et 8 de nuit, ce réseau s’est avéré rapidement hétérogène et présentait un bilan largement déficitaire. Fin 2014, une mission confiée à Philippe DURON a permis de dégager une stratégie d’avenir pour ces trains. En suivant, la mission confiée au préfet PHILIZOT a engagé les négociations pour la reprise par les Régions des circulations entrant dans leurs nouvelles compétences.

À horizon 2020, les lignes relevant toujours de l’État sont représentées sur la carte ci-dessous.

Trois axes structurant : Paris-Clermont-Ferrand, Paris-Limoges-Toulouse et Bordeaux-Marseille font l’objet de démarche de schémas-directeurs. Placées sous la direction d’un préfet coordonnateur et avec l’appui du préfet Philizot, ces démarches collectives associant l’ensemble des acteurs visent à améliorer à court, moyen et long termes la qualité de service offert aux voyageurs et la compétitivité de l’offre TET. Un ensemble de leviers est mobilisable :

  • l’évolution de la desserte, pour répondre au mieux aux besoins de la clientèle, en termes de fréquences, de politique d’arrêts et d’horaires notamment ;
  • l’amélioration de la qualité de service, et en particulier de la régularité et des temps de parcours, y compris en réalisant des travaux sur l’infrastructure et par le renouvellement du matériel roulant ;
  • le développement des services à bord, et notamment celui du Wifi, qui constitue une demande aujourd’hui incontournable des voyageurs.

La DREAL Nouvelle-Aquitaine est concernée par deux lignes : Bordeaux Marseille et Paris Limoges Toulouse, le préfet de Région Nouvelle-Aquitaine étant préfet coordonnateur pour cette dernière ligne.
Les projets de scénarios de desserte, horizon 2025, sont réalisés et ont été proposés au comité de concertation en juillet 2018. La décision de la ministre en charge des transports est attendue.