Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Connaissance et analyse des territoires
 

Vulnérabilité énergétique

 
 

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 4 novembre 2016 (modifié le 10 mars 2020)

La vulnérabilité énergétique en Nouvelle-Aquitaine


  (nouvelle fenetre)
. Un ménage néo-aquitain sur sept en situation de vulnérabilité énergétique liée au logement - étude réalisée en partenariat entre la DREAL et l’INSEE

En Nouvelle-Aquitaine, les ménages dépensent en moyenne 1 317 euros par an pour se chauffer, sensiblement moins qu’en France métropolitaine. Le nombre de ménages en situation de vulnérabilité énergétique –c’est-à-dire consacrant une part importante de leurs revenus à ces dépenses– s’élève à 350 000, soit environ 13,9 % des ménages contre 14,6 % en France métropolitaine.

Un faible niveau de revenus constitue le premier facteur de risque pour faire face à ces dépenses. Un logement très grand, ancien ou chauffé au fioul peut aussi accentuer les difficultés. Les personnes vivant seules dans de grandes maisons en dehors des zones urbaines sont ainsi plus vulnérables. Les habitants de l’est de la région sont plus exposés que ceux de l’ouest qui bénéficient du climat océanique. Au centre de la région, des populations de territoires ruraux sont davantage touchées que celles des zones urbaines.

. Données complémentaires à cette étude par epci (format ods - 39 ko - 07/01/2019) et principales grandes aires urbaines (format ods - 165.7 ko - 28/12/2018) .

. Note synthétique sur la méthodologie (format pdf - 9.2 ko - 07/01/2019) employée dans cette étude.

Données antérieures
Vulnerabilité énergétique en Nouvelle-Aquitaine (format ods - 22.1 ko - 17/10/2017)

Publications antérieures
en Aquitaine (format pdf - 1.3 Mo - 04/11/2016)
en Limousin (format pdf - 1.3 Mo - 04/11/2016)
en Poitou-Charentes (format pdf - 1.5 Mo - 04/11/2016)