Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Actualités
 

Zéro pesticide !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 mars 2019

Le second volet de la loi Labbé sur l’encadrement de l’utilisation des produits phytosanitaires chimiques dans les jardins, les espaces végétalisés et les infrastructures vient d’entrer en vigueur. Des démarches mettent à l’honneur de nombreuses alternatives pour se passer des pesticides chimiques de synthèse dans notre consommation et notre production. L’Agence française pour la biodiversité (AFB) a lancé le 21 mars 2019 une campagne de communication destinée aux jardiniers amateurs.

Pour protéger notre santé et notre planète, la réglementation concernant l’utilisation des pesticides chimiques pour les jardiniers vient d’évoluer le 1er janvier 2019. Vous ne pouvez plus les acheter, les utiliser et les stocker pour jardiner ou désherber.

Pour rappel, les pesticides, aussi appelés produits phytopharmaceutiques, servent à protéger les plantes. Il s’agit d’herbicides, fongicides, acaricides, anti-limaces… Les pesticides de biocontrôle, à faible risque ou utilisables en agriculture biologique restent autorisés.

Depuis janvier 2017, les collectivités sont également concernées par cette interdiction. Elles n’ont plus le droit d’utiliser ces pesticides sur les espaces verts, les forêts, les voiries ou les promenades accessibles ou ouverts au public.

A l’occasion de la 14ème semaine pour les alternatives aux pesticides, 110 nouvelles collectivités ont reçu le label "Terre saine" du ministère de la Transition écologique et l’Agence française pour la biodiversité. L’objectif est de valoriser leur démarche pour supprimer l’utilisation des pesticides dans la gestion de leurs espaces verts et créer une dynamique conduisant l’ensemble des collectivités françaises vers le « zéro pesticide ».
Les 110 collectivités labellisées

Un focus vidéo sur la mobilisation du gouvernement avec le Plan biodiversité

Un kit de communication est téléchargeable sur le site Jardiner autrement : des affiches personnalisables, des étiquettes de plantation et des conseils pratiques pour, avec le retour du printemps, sensibiliser autour de vous.

Rapportez vos pesticides !

Rapportez vos produits en déchetterie ou lors des collectes temporaires organisées par les jardineries et les magasins de bricolage.
Ils doivent être conditionnés si possible dans leur emballage d’origine. Il ne faut en aucun cas les jeter à la poubelle, ni les déverser dans les canalisations.

Des solutions alternatives existent.

Pour remplacer les pesticides chimiques, vous pouvez par exemple :

  • planter des plantes locales, au bon endroit selon l’exposition et la nature du sol,
  • cultiver à proximité les unes des autres des plantes qui s’apportent des bénéfices mutuels,
  • utiliser les plantes et les animaux auxiliaires pour lutter contre les maladies et les ravageurs,
  • favoriser la biodiversité, alterner les cultures, adopter le paillage pour protéger vos végétaux des herbes indésirables et de la sécheresse.