Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Prévention des risques
 

L’ensemble Vézère-Corrèze

Fonctionnement hydrologique

Ce bassin versant est de forme allongée, et s’étale sur une surface de 3736 km². Parmi les principaux enjeux, on relève une zone de plus de 300 hectares inondables concernant 4200 personnes sur la confluence Corrèze-Vézère.

Prenant leur source sur le plateau de Millevaches, La Vézère et la Corrèze connaissent des crues qui peuvent être particulièrement brutales avec de gros enjeux dans les agglomérations de Tulle et Brive principalement.

Corrèze
Ce bassin versant concerne exclusivement la rivière Corrèze qui prend sa source à 910 mètres d’altitude, sur le plateau de Millevaches. Elle a pour exutoire la confluence avec la Vézère, sur la commune de Saint-Pantaléon de Larche (à une altitude de 100 mètres).
Il englobe environ 42 kilomètres de tronçon surveillé.
Ce bassin dispose d’un chevelu hydrographique dense et présente des reliefs marqués.
Ce tronçon est sujet à des crues rapides et importantes. La plus forte crue connue sur la Corrèze date du 4 octobre 1960. D’autres crues majeures se sont produites le 7 janvier 1982 et le 6 juillet 2001.

Vézère amont
Cette partie du bassin englobe La Loyre et la Vézère, d’Uzerche pour la Vézère et Objat pour la Loyre jusqu’à l’amont de Larche.
Il englobe 73 kilomètres de tronçons surveillés (56,5 kilomètres sur la Vézère et 16,5 kilomètres sur la Loyre).
Ce bassin versant dispose d’un chevelu hydrographique dense et présente des reliefs marqués. Il s’agit d’un bassin versant en plaine présentant des sols perméables et s’étalant sur 1291 km².
La plus forte crue connue sur la Vézère date du 4 octobre 1960. D’autres crues majeures se sont produites le 7 janvier 1982 et le 6 juillet 2001. Enfin la crue la plus forte observée sur la Loyre date du 3 août 1963.
Les ouvrages hydrauliques susceptibles d’avoir un impact significatif sur les crues sont les barrages de Treignac, Peyrissac et Monceaux la Virolle.

Vézère aval
Cette partie du bassin englobe exclusivement la Vézère, de la commune de Saint Pantaléon de Larche jusqu’à la confluence avec la Dordogne sur la commune de Limeuil.
Il englobe 95 kilomètres de tronçons surveillés. Il s’agit d’un bassin versant en plaine disposant d’un chevelu très peu dense.
Ce sous-bassin concerne une population de 750 habitants (en Corrèze) et plus de 2800 (en Dordogne).
La plus forte crue connue sur la Vézère date du 4 octobre 1960. D’autres crues majeures se sont produites le 7 janvier 1982 et le 6 juillet 2001.

Les tronçons Vigicrues

- La Corrèze
- La Vézère amont
- La Vézère aval

Stations de suivi

- Corrèze :

- Vézère amont :

- Vézère aval :

 
 
Tulle
 
Brive
 
Uzerche
 
Larche