Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Aménagement Habitat Construction Sites Paysages
 

Les autres observatoires

L’observatoire Nafu est une aide précieuse pour estimer de la consommation d’espace en Nouvelle-Aquitaine, cependant ses données peuvent être complétées par d’autres plateformes :

SIGENA

SIGENA est une plateforme de cartographie qui centralise les données de la DREAL Nouvelle-Aquitaine. Des atlas y sont régulièrement postés ; en plus de la banque de cartes déjà disponibles, le site comprend un module de réalisation de cartes « à la demande ».

Cet outil cartographique permet également la production de rapports sur des thématiques comme l’habitat ou l’économie des territoires

Statistiques locales

https://statistiques-locales.insee.fr/#c=home
Il s’agit du site de cartographie à la demande commandé et alimenté par l’INSEE. Il permet d’alimenter des analyses à l’échelle nationale.
Cet outil se démarque de par la clarté de son affichage et de son organisation interne. De plus, il permet d’afficher des données en flux de déplacement.

Géoclip

https://france-decouverte.geoclip.fr/#c=home
Il s’agit du site de cartographie à la demande qui recueil un grand nombre d’indicateurs et de données à l’échelle nationale.

Géoportail

Le géoportail est la plateforme de cartographie mise à disposition par l’IGN. Bien qu’elle ne permette pas l’affichage à la demande, cette dernière propose des options de visualisation sans comparaison ; ce portail propose des données très fines, comme le cadastre.

L’IGN propose également une plateforme qui permet la comparaison de deux orthophotos issues de millésimes différents.

Portail de l’artificialisation des sols

En parallèle du lancement du « plan biodiversité », le ministère de transition écologique a développé, en partenariat avec le CEREMA le portail de l’artificialisation des sols. En plus de développer des compléments au « plan biodiversité », ce portail présente le résultat d’une exploitation des fichiers fonciers à l’échelle communale.
La méthode employée est une méthode de flux (différence entre deux millésimes).