Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transition énergétique Changement climatique

S3REnR ex-Poitou-Charentes (Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vienne)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 février 2019 (modifié le 26 février 2019)

Par arrêté préfectoral n° 126/DREAL/2015 du 05 août 2015, la Préfète de région a approuvé le Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Énergies Renouvelables (S3RER) de l’ex-région Poitou-Charentes.

Le S3RENR détermine les conditions d’accueil de la production d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables par les réseaux publics d’électricité, selon les objectifs définis par le Schéma régional climat air énergie (SRCAE) Poitou-Charentes à l’horizon 2020.

Le S3REnR a été élaboré par le gestionnaire du réseau de transport d’électricité (RTE), en accord avec les gestionnaires de réseau de distribution (Enedis, SRD et GEREDIS) et en concertation avec l’État, le Conseil Régional, les organisations professionnelles représentant les producteurs d’énergies renouvelables (Consultation des autorités concédantes).

Cette élaboration a comporté plusieurs étapes :

  • consultation prévue par l’article 3 du décret n° 2012-533 du 20 avril 2012 relatif au S3RER à partir du 15 octobre 2014 pour une durée d’un mois (Consultation). Les synthèse et analyse ont été jointes au S3REnR.
Chiffres clés du S3REnR

Le S3REnR a été établi pour répondre au scénario 2 du SRCAE permettant d’atteindre l’objectif de 3 292 MW de production d’énergies renouvelables. Au moment de l’approbation du S3REnR, la production d’énergie renouvelable en service et en file d’attente en Poitou-Charentes était de 1 610 MW (789 MW en service et 821 MW en file d’attente).

Le S3REnR prévoit 89,5 M€ d’investissement, dont les principaux sont :

  • Création d’un poste source dans le nord Charente et de sa liaison de raccordement pour 22,2 M€
  • Création d’un poste dans la zone de St Jean d’Angely et de ses liaisons de raccordement pour 11,8 M€
  • Création d’un poste source et de son raccordement dans le sud des Deux-Sèvres pour 9,7 M€
  • Création d’un poste source au nord de Bressuire et de son raccordement pour 9 M€



Le schéma permet ainsi le raccordement de 1 934 MW : 1 059 MW sont disponibles au titre de l’état initial (réseau existant + travaux déjà décidés) et environ 875 MW seront créés grâce aux investissements inscrits dans le schéma.

Le surplus de capacité dégagé par les travaux de création permet d’accueillir 67 MW supplémentaires.

Avec une capacité d’accueil de 1 934 MW, la quote-part régionale s’élève à 42,36 k€/MW (montant applicable en août 2015, actualisé chaque année, soit 43,88 k€/MW au 01/02/2019).