Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Déplacements, infrastructures, transports

Séminaire sur la rocade de Bordeaux et l’utilisation de la 3ème voie

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 14 décembre 2015 (modifié le 27 octobre 2020)

Contexte

La rocade de Bordeaux tient un rôle essentiel dans le système de déplacement métropolitain, particulièrement pour la portion Ouest comprise entre les échangeurs 4 et 15.

La mise à 2x3 voies de la rocade entre les échangeurs 10 et 15 a été déclarée d’utilité publique le 3 décembre 2008 et les travaux ont démarré en 2009 par l’aménagement de l’échangeur 12 et se sont poursuivis par la mise à 2x3 voies progressive de l’échangeur 16 en « remontant » vers l’échangeur 10.

Au cours des 4 derniers mois plusieurs événements marquants relatifs au projet ont eu, ou auront, lieu :

  • en avril : mise en service à 2x3 voies de la section entre les échangeurs 15 à 13 ;
  • fin juin : mise en service à 2x3 voies de la section entre les échangeurs 13 à 12 ;
  • en juillet : démarrage des travaux de la section entre les échangeurs 12 et 10 pour une durée d’environ 18 mois.

Parallèlement, la mise à 2x3 voies de la section comprise entre les échangeurs 4 et 10 est en cours d’études préalables à la déclaration d’utilité publique, l’enquête publique est prévue avant fin 2015.
A cette occasion, le sujet de l’utilisation de la troisième voie, qui avait déjà fait l’objet d’une mission d’expertise en 2011 et de discussions lors du Grenelle des Mobilités, a été de nouveau évoqué.
Des ateliers techniques ont notamment permis de poursuivre les réflexions sur ce point en 2014.
Des mesures ont déjà été prises et des démarches engagées pour favoriser de nouveaux usages de la rocade : élargissement de la bande d’arrêt d’urgence, possibilité d’utilisation de la rocade par des transports collectifs pour améliorer la desserte de l’aéroport.

Enfin, dans le cadre des travaux entre l’échangeur 13 et 10, ainsi que, pour la section entre l’échangeur 10 et 4 dont la DUP est à venir, il a été décidé un élargissement de la bande d’arrêt d’urgence (BAU) à 4 mètres. Cette disposition permet de se réserver la possibilité d’utiliser cette voie pour la circulation des véhicules de transports en commun.

Objet du séminaire du 1er juillet 2015

L’ampleur du projet de mise à 2x3 voies de la rocade ouest et le caractère structurant de la rocade sur le territoire métropolitain, voire le territoire girondin, incitant à poursuivre collectivement les réflexions déjà engagées, l’État et Bordeaux Métropole ont co-organisé un séminaire sur les possibilités d’utilisation de la troisième voie de la rocade pour la circulation des véhicules à fort taux d’occupation, en élargissant également la réflexion aux autoroutes d’accès à celle-ci.
L’objectif du séminaire est de détailler les dispositifs d’utilisation d’une voie réservée par des transports collectifs et/ou du covoiturage.

La première partie du séminaire traitait du cadrage réglementaire et territorial en abordant :
- les conclusions de la mission d’expertise menée en 2010/2011 sur le déploiement d’un système de réservation de voies aux véhicules à fort taux de remplissage sur la rocade ;
- la réglementation française en matière de voies réservées ;
- le rôle de la rocade dans le système de déplacements métropolitain.

La deuxième partie du séminaire a été consacrée à la présentation d’expériences mises en œuvre en France et à l’étranger (Paris, Grenoble et Madrid), en les confrontant au contexte bordelais.

Conclusions du séminaire

La mise à 2x3 voies de la rocade constitue une opportunité d’innovation.

À ce titre, la DIR Atlantique a pu présenter les résultats de l’étude sur l’utilisation la bande d’arrêt d’urgence de la rocade pour des services de transports collectifs, entre les échangeurs 11 et 13, dans la perspective de relier la gare de Pessac-Alouette et l’aéroport de Bordeaux-Mérignac.
Cette étude menée début 2015, confirme la possibilité d’accueillir, sur la bande d’arrêt d’urgence, un bus à haut niveau de service. Bordeaux Métropole entend poursuivre l’étude de cette option, faisant l’objet d’une concertation, dans le cadre des projets d’amélioration de l’accessibilité à la zone d’activités de l’aéroport.

D’autre part, Bordeaux Métropole a pu rappeler sa volonté de création d’un syndicat mixte de transport, réunissant l’ensemble des autorités organisatrices, pour porter et développer ces sujets.

Retrouver le programme du séminaire ainsi que les présentations des différents intervenants sur les thèmes abordés, à télécharger ici.


Télécharger :